1. La sagesse des Mères



C'est en fouillant dans mes cartons de déménagement que je suis "tombée" sur l'ouvrage de Deborah Jackson "La sagesse des Mères". Un magnifique ouvrage aux illustrations colorées et très belles. Je me souvient parfaitement de la période à laquelle j'avais acheté cet ouvrage et d'ailleurs, sur la première page, j'ai même noté la date : août 2000.

Cet ouvrage conte les croyances et mythes autour de la procréation, la grossesse, la naissance, la maternité. Il m'a accompagnée tout au long de ma période de jeune maman et m'a beaucoup inspirée. Ces mythes et croyances sont incroyables! Aussi, j'avais envie, lors de ces prochains mois, de partager avec vous certains d'entre-eux.


Le temps des promesses

Depuis les temps anciens, les êtres humains ont eu recours à des rituels magiques pour faire apparaître les forces de la fertilité. les druides celtiques ramassaient des glands la nuit - quand les pouvoirs mystérieux sont censés être puissants - afin de les utiliser dans leurs potions magiques de fertilité. Ils transportaient aussi des pommes de pin comme charme de fertilité. En Gambie, les femmes se lavaient dans les eaux des crocodiles sacrés pour renforcer leur pouvoir de procréation.

Dans de nombreuses sociétés, il est très important d'avoir des enfants et la pression pour concevoir est parfois très grande. Dans une tribu du Brésil, les Kayapo, les adultes sont hiérarchisés en fonction de leur fertilité et sont donc enclins à avoir des enfants pour grimper dans l'échelle sociale. Les membres de la communauté les plus respectés sont les "pères" ou "les mères de nombreux enfants". Au Maroc, afin qu'ils restent optimistes, une jeunes mariée peut rassurer les membres de sa famille en leur disant qu'elle est "presque enceinte". Les mère marocaines sont aussi protégées par la tradition folklorique du ragad, ou "bébé endormi". Aux femmes qui continuent d'avoir leur règles, il est dit que le foetus s'est endormi dans la matrice et ne se réveillera peut-être pas avant sept années. Cette fable réconfortante dissipe immédiatement tout sentiment d'urgence.


Si aucun enfant n'arrive, les habitants de langue souhaéli de l'Ile de Chole, en Tanzanie, ont leur propre solution pratique: les membres d'une famille nombreuse confient un enfant aux couples qui n'en ont pas. Un quart des enfants sont ainsi adoptés et élevés par les insulaires de Chole, leur grandissant des descendants qui prendront soin d'eux dans leur grand âge.

Les rituels traditionnels de fertilité des Indiens d'Amérique du Nord, utilisant généralement des symboles empruntés au monde de la nature, commençaient dès que la fille devenait pubères. Les jeunes filles Hopi attachaient leurs cheveux en touffes sur un côté de la tête pour imiter une fleur de courgette - symbole de la reproduction. A son mariage, une femme Hopi portait une coiffure en forme de conque (le coquillage représentant les organes féminins) et se nattait ensuite les cheveux pour qu'ils ressemblent aux épis de maïs mûrissant. Aux jeunes filles apaches, on offrait un panier tressé contenant du pollen sacré, au cours du rituel célébrant leur puberté. Une ancienne croyance d'Amérique du Nord, assure à un couple marié que s'ils jettent des haricots blancs de l'autre côté de la route devant leur maison, ils deviendront fertiles.


Et chez nous ?

Les mariages occidentaux modernes conservent encore quelques traditions fondées sur le lien entre la fertilité humaine et la terre. Les confettis sont un substitut du riz, traditionnellement jeté dans l'espoir que sa productivité encouragerait la conception. Des tiges de gypsophile (appelée aussi Baby's breath, souffle de bébé) dans le bouquet de mariage symbolisant également la fécondité. la coutume européenne de lacer des chaussures (représentant les organes de reproduction féminins) à l'arrière d'une voiture de mariée est censé annoncer de nombreux enfants.


"La sagesse des mères" aux éditions Seuil



Bien à vous.

Potentiaile





Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Contactez-nous

Sylvie Baudat Lauber

Froideville 3

1144 Ballens / VD

Tel : 021 828 39 53 

Portable : 078 828 11 04

Email : s.baudatlauber@bluewin.ch

Prise de RDV en ligne : cliquez ici